Inici > Invocació de la Ilíada > Chante, déesse, le ressentiment d’Achille, fils de Pélée

Chante, déesse, le ressentiment d’Achille, fils de Pélée

 

Chante, déesse, le ressentiment d’Achille, fils de Pélée, ressentiment funeste qui causa tant de malheurs aux Achéens, qui précipita dans les enfers les âmes courageuses de tant de héros, et fit de leurs corps la proie des chiens et deus vaoutours, (ainsi s’accomplit la volonté de Jupiter) lorsque pour la première fois se divisèrent, par une querelle, Agamemnon, roi des hommes, et le divin Achille.

 

Iliade, I, 1-7

 

Traduction par Eugène Bareste.

 

Homère. Iliade.

Traduction nouvelle, accompagnée de notes,

d’explications et de commentaires,

et précédée d’une introduction par

Eugène Bareste, illustrée par

MM. A. Titeux et A. de Lemud.

Lavigne, Libraire-Éditeur. Paris, 1847

 

  1. Encara no hi ha cap comentari.
  1. No trackbacks yet.

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s

%d bloggers like this: